• Everwood, saison 4 épisode 3

     Everwood - saison 4 :

    Episode 3 - Put on a happy face :

    C'est l'heure de la rentrée à Everwood. Amy, Ephram, et Bright commencent alors leurs études à A&M.

    Tout d'abord Amy semble ravie d'aller à l'Université. La visite du campus l'enchante, en plus elle croise Reid (qu'elle trouve beau mais personnellement je ne le trouve pas très beau, il y a un truc qui ne va pas avec ses sourcils, le pauvre garçon !)...
    Après la première impression, les choses se corsent. Elle se sent exclue par rapport aux autres qui vivent sur le Campus. Ses choix la rattrapent. Et le destin réunit Amy et Ephram au cinéma...
    Amy apprend que Reid n'est pas homosexuel.

    Ephram s'incruste un peu dans toutes les story-lines sans que l'on se penche sur lui tout au long de l'épisode et ce n'est pas un mal car c'est un personnage intéressant mais qui a tendance à attirer trop les projecteurs sur lui.
    Il se retrouve avec Amy au ciné et ce moment passé ensemble ne semble pas plus aussi inconfortable qu'au retour d'Ephram.

    Bright et Hannah poursuivent leur petit bonhomme de chemin. On sent Bright très engagé dans sa relation, sa première vraie relation avec une fille. Et Hannah, même si elle n'est pas totalement honnête avec Bright à propos de son comportement à la fête.

    Du côté des parents Abbott, l'intrigue est fort bien traitée. Rose retrouve son appétit sexuel mais Harold ne semble pas sur la même longueur d'ondes... Cela entraine une dispute entre les deux et ils retrouvent la passion de leur couple, ce qui manquait à Rose depuis l'annonce de sa maladie.

    Andy quant à lui doit se battre afin de récupérer l'amitié de Nina et même s'il s'est mis à dos Jake, il poursuit son effort. Il veut regagner l'amitié de Nina, ce qui est important pour lui. Et ils m'ont bien fait rire avec leurs faux sourires jusqu'aux oreilles...
    C'est moi où Treat Williams a pris un coup de vieux ?? Il semble avoir pris 10 ans d'un coup...

     Bilan : Un bon épisode même si la petite Delia m'a manqué.
    Ephram s'efface un peu pour laisser la place aux autres personnages, ce qui est une bonne chose.
    L'histoire de libido d'Harold et Rose était intéressante car elle ne se bornait pas au sexe mais nous montre qu'au fond ce qu'ils leur manquaient c'était leur couple, c'est beau.
    Bref, je prends toujours autant de plaisir à regarder la série...

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :